Suprême Conseil d'Aquitaine

du Rite Ecossais Ancien et Accepté

gallery/aquitaine_resultat
gallery/logo carré

fondé le 27 juin 2017

Le SCDA, une démarche alternative ou complémentaire.

Le Suprême Conseil d’Aquitaine du REAA, s’il s’inscrit dans la régularité des filiations des Suprêmes Conseils plus anciens et bien connus, n’a aucune ambition de déshabiller Pierre pour habiller Paul.

L’offre initiatique ainsi proposée est d’abord une plate-forme locale et elle a l’ambition de le rester. Si d’autres Frères et/ou d’autres Sœurs, dans d’autres régions, souhaitent accomplir la même démarche, non seulement le SCDA s’en réjouira, mais il fera son possible pour aider ces autres pionniers.

Si on devait résumer en quelques mots la philosophie du SCDA ce serait liberté,  proximité, humilité, mixité, transparence de la gestion et des accès aux différents degrés du REAA, y compris les Ultimes Vaillances (31 au 33ème degré). En outre les initié(e)s doivent fournir un travail véritable et ne peuvent pas se contenter de présences somnolentes sur les colonnes. Les frais de gestion sont réduits au maximum, et l’altérité est de mise (par exemple aucun membre ne peut être remboursé d’aucun déplacement, quelle qu’en soit sa nature)

Evidemment ces principes semblent être en contradiction avec ceux des puissances maçonniques existantes. Mais à quoi bon construire un Suprême Conseil identique à ceux qui existent ? Ils remplissent leur mission depuis des lustres et inspirent généralement un respect mérité.

Cependant les temps et les mentalités ont changé. Là où la transmission et  la communication étaient pyramidales, l’avènement d’Internet offre une horizontalité qui suscite des organisations en réseaux de petites unités, au lieu de la verticalité des mastodontes. C’est vrai partout, en Franc-maçonnerie certes, mais aussi dans le domaine profane. Les entreprises ont été les premières à faire évoluer leur structure. Les systèmes de pouvoir (politiques, religieux, syndicalistes) ont plus de mal à se moderniser, mais ils y seront obligés : la base n’attendra plus que les puissants prononcent leur diktats présentés comme autant de vérités que la communication moderne, issue du terrain, déboulonnera de leur piédestal en quelques heures.

L’évolution inexorable en petites unités est-elle pour la Franc-maçonnerie une perte de crédibilité et de sens ? L’expérience prouve le contraire. Au SCDA, il faut bien le répéter, l’essentiel est dans le travail initiatique et la recherche de la qualité dans cet exercice. Les règles de transparence et d’horizontalité suppriment les comportements hiérarchiques  et toutes les attitudes et les actions déviantes qui en sont les inéluctables conséquences.

Une nouvelle Franc-maçonnerie est ainsi en train de naître sous nos yeux avec une myriade de loges bleues ou d’ateliers des hauts grades libres et souverains. Cela ne se fera pas sans résistances au changement, mais celui-ci est irrésistible. Les Girondins vont probablement supplanter les Jacobins pour le plus grand bonheur de la Fraternité, la vraie Fraternité. Que ce mouvement s’initialise en Gironde est un clin d’œil malicieux au destin.

Bordelais Cœur Fidèle, TPS Grand Commandeur du SCDA, le 15/06/6018.

 

gallery/edito